Le Camp des Loges







Le Camp des Loges est le centre d'entraînement du Paris Saint-Germain. Mais avant qu'il le devienne, ce site a, à l'instar du Parc des Princes, eu une histoire bien particulière. La voici résumée en quelques lignes.


La transformation (1967-2008)

De par ces travaux de grande envergure, le Camp des Loges est indisponible pendant environ deux années. En 1969, le Stade Saint-Germain reprend donc ses habitudes dans son stade de prédilection. Et très vite, un projet est dans toutes les têtes : un grand club à Paris. Ce n'est réellement qu'en 1970 que ce qui n'était au départ qu'un vague projet devient réalité : le Paris FC et le Stade Saint-Germain fusionnent, pour devenir le Paris Saint-Germain. Désormais, mis à part pour quelques exceptions, c'est ce club que le Camp des Loges accueillera.

En 1974, le Paris Saint-Germain obtient dans la difficulté son accession en première division. Et très vite, la mairie de Paris souhaite que le Parc des Princes soit le stade en titre du nouveau club de la capitale. Le Paris Football Club, l'ancien pensionnaire du Parc, sera désormais le second club parisien à jouer dans ce stade, malgré de nombreuses réticences jusqu'au plus haut niveau. Le PSG est même vite adopté par les parisiens, puisqu'en 1975, il est décidé que le camp des Loges serait dorénavant le centre de formation du club parisien. Il est inauguré le 04 novembre 1975, et accueille les matches de la réserve parisienne ainsi que ceux des jeunes pousses.

Profitant de nombreuses installations, le Camp des Loges accueille même les joueurs de l'Equipe de France A jusqu'au début des années 1980. Car pendant cette période, aucun investissement n'est réalisé pour mettre le site aux normes. Les installations deviennent alors très vite vétustes : terrains et matériels qui se dégradent, vestiaires trop petits... Malgré les protestations des joueurs parisiens et même de Francis Borelli, la mairie de Saint-Germain-en-Laye (propriétaire du site) ne fait quasiment rien pour les aider. De nouveaux terrains seront bien ajoutés, mais sans aucune installation à côté. En conséquence, les joueurs sont obligés de s'entraîner sur ce terrain et de revenir quelques centaines de mètres plus loin, dans les anciens bâtiments, pour récupérer leurs affaires et se doucher ! Un comble pour un club professionnel de ce niveau, situation qui ne connaîtra aucune amélioration même pendant l'ère Canal +...

Etant donné les constructions militaires limitrophes, il est impossible pour le PSG de se déplacer ailleurs : d'une part cela coûterait trop cher de déménager et d'autre partjouer ailleurs qu'à Saint-Germain quand on s'appelle Paris Saint-Germain, cela ferait désordre... Malgré tout, Canal +, quelques mois avant la fin de sa prise de participation majoritaire sur le club, avait envisagé de déplacer le centre d'entraînement pour des constructions plus modernes à Achères. Ce projet, étudié depuis plus de 10 ans par la chaîne cryptée, a été littéralement envoyé aux oubliettes par la mairie de Saint-Germain-en-Laye, pour les raisons citées auparavant. Canal +, devant le peu de motivation de cette mairie pour lui accorder un minimum de confort, dut donc se résoudre à payer lui-même des travaux. Ceux-ci sont projetés, mais ne seront jamais réalisés sous l'ère Canal : Colony Capital et Co rachètent en effet le club en juin 2006 à la chaîne cryptée...