www.Passion1970.fr
Le Parc des Princes
Retour


Le Parc des Princes, depuis sa construction, a t deux fois site olympique, stade hte de deux Coupe du monde de football, deux finales de l'Euro, dont celle de la premire dition, trois finales de la Coupe des clubs champions europens, dont celle de la premire dition, 54 arrives finales du Tour de France, dont celle de la premire dition, 59 matches du Tournoi des cinq nations, 127 matches de l'quipe de France de football, 33 finales de Coupe de France de football, 31 finales du Championnat de France de rugby, la finale de la premire dition de la Coupe du monde de rugby XIII, le premier reportage sportif tl en direct en France, et mme des championnats du monde de boxe ou des spectacles musicaux.


Le site avant 1897

Le stade du Parc des Princes doit son nom a un espace bois situ entre le Bois de Boulogne et la Porte de Saint-Cloud qui fut utilis ds le XVIIIe sicle comme un lieu de dtente, de chasse et de promenade pris par le roi et les princes royaux. Ce caractre est renforc durant la premire moiti du XIXe sicle avec l'adoption par la bourgeoisie parisienne de ces plaisirs jadis rservs la noblesse. Purement naturel jusqu'en 1855, le site connat ses premiers amnagements urbanistiques avec le percement d'une route donnant le coup d'envoi du dveloppement du futur quartier du Parc des Princes. Il semble que le nom de Parc des Princes fasse son apparition cette priode en reprenant les termes de Route des Princes et de Porte des Princes, en usage ds le XVIIIe sicle. Le Parc n'est pas sur le territoire de la ville de Paris mais aprs l'annexion des communes limitrophes voulue par Napolon III en 1860, le site se retrouve cheval sur les territoires de Paris et Boulogne-Billancourt.

En 1881, une station d'tude scientifique appele Station Physiologique du Parc des Princes s'installe sur le site, proximit de l'actuel Stade Roland-Garros. tienne-Jules Marey y mne des recherches sur la Chronophotographie. Cet institut fut dtruit en 1979 pour permettre l'extension de Roland-Garros. Ainsi, le Parc des Princes tait un vaste espace qui ne se limitait pas seulement aux quelques hectares de l'emprise de l'actuel stade.